« Une journée courte, le prologue d'une vie »


Le lendemain matin à 8 heures, Kenta se réveilla de son sommeil en entendant un affreux bruit parcourir son ouïe, une sorte de réveil l'avait réveillé. Il prit son coussin par la main et le serra fortement. La voix non humaine de Maraconda se fit entendre, il chantait joyeusement.



- Maraconda ! Maraconda ! Ptit déjeuner ! Ptit déjeuner ! C'est l'heure de se réveiller ! Se réveiller ! Se réveiller ! Cette journée sans avoir un seul meurtre ! C'est magnifique ! Magnifique ! Maraconda vous invite à manger dans le salon au rez-de-chaussé. De chaussé ! Chanta-t-il de manière directe en étant tout excité.
- Maraconda... C'est lui qui nous a enfermés ici, c'est de sa faute si on ne peut plus revoir nos familles... Sa faute si on ne peut plus revoir nos amis... Murmura le brun à lui-même



Quelqu'un toqua à la porte de sa chambre en lui parlant tout doucement, c'était une voix de fille.



- Kenta viens venir manger ça fait 15 minutes qu'on a commencé... C'est pas que j'avais envie que tu viennes ou un truc du genre mais les autres sont tellement trop sympas qu'ils m'ont pas laissés le choix donc tu dois venir ! Voilà ! Moi je m'en fiche de toi ! Je suis plus l'Ultimate Malchanceuse à l'Ultimate Têtue...
- J'arrive tout de suite Gankona ! Réplique-t-il
- Ne m'appelle pas Gankona
- Pourquoi Gankona ?
- Je t'ai dis de pas m'appeler Gankona ! Ça me rappelle de mauvais souvenirs...
- D'accord Gankona.
- Mais tu vas arrêter oui !!? Moi c'est Fujimi ! Fujimi ! Ça rentre dans ta tête de mioche ou pas !!!? S'exclame-t-elle commençant à fortement s'énerver
- Calme toi Gankona... Dit-il tendant sa main en avant bien que la porte les séparait et qu'elle ne le voyait pas.
- Tu le fais exprès c'est ça !!? Crie-t-elle en colère
- J'ai l'habitude d'appeler les gens par leur nom désolé.
- Alors dis mon vrai nom !
- J'arrive Fujimi... Répond Kenta gêné de dire ça
- Dis le autrement, ça sonne un peu trop dans le romantique, c'est pas que j'aime pas ou quoi, mais voilà tu m'as compris ! S'exclame-t-elle en faisant sa têtue, Fujimi reprit son calme après ça.
- D'accord Fujimi ! J'arrive tout de suite !



Kenta le brun aux yeux violets clairs se rendit le plus rapidement possible dans la salle à manger ou plutôt le salon et s'assit sur une chaise en voyant les autres le regarder méfiants sauf le Farceur, l'Alchimiste, la perverse et la Manipulatrice. L'enquêtrice le questionna en le regardant



- Pourquoi es-tu en retard ? Demande-Ariake à Kenta de façon froide et directe
- J'ai dormi plus longtemps que prévu.
- D'ailleurs où est l'autre paresseux ? Se demande la perverse à voix haute
- Megumi, je pense qu'il est entrain de dormir. Où est passait Fujimi ? Les questionnant
- Je suis là BakaKenta, et je te remercie de m'avoir appeler Fujimi, pour une fois. Dit-la jeune fille en soupirant. C'est sûr que jamais je pourrais te cadrer Suturesu ! Pas que je t'aime pas ou que je te déteste. Seulement une question de principe. Ajoute-t-elle en faisant sa têtue
- D'accord, d'accord Fujimi.



Il prit un bol de lait chaud déjà rempli de céréales au chocolat, il mangeait les céréales avec une cuillère les mettant dans sa bouche puis les avalant, ainsi de suite. Il but tout le reste du lait qu'il restait puis e' finit, rangeant son bol dans l'évier dans une cuisine déjà ouverte. Kenta en sorti se promenant dans un petit jardin dans l'école au même étage. Setsu observait Masato qui cueillait des fleurs depuis une fenêtre dans le salon, l'Ultimate Scientifique le rejoint et papota avec lui puis ils rentrèrent à nouveau dans le salon en éloignant le protagoniste Chanceux du reste du groupe.



- Alors Kenta tu as des vues sur une fille ? Chuchota Masato aux bruns avec les cheveux en batailles lui souriant
- C'est-à-dire ? Demanda le brun gêné.
- Tu crois qu'on a pas vue l'alchimie entre toi et Sunao ? Petit coquin ne nous cache rien. Dit-simplement l'Alchimiste
- Euh vraiment ? Je verrai ça avec elle... Je dois y aller Akane, Masamune
- Ultimate Chanceux tu nous dira si l'alchimie de ta science de l'amour existera. Chuchote Setsu le scientifique de sorte à ce que seulement les deux garçons l'entendent
- Enfin, ce n'est pas ce qui m'intéresse...



Kenta parti en courant de cette pièce rejoignant plusieurs autres personnes dans le salon, il manquait trois personnes qu'il n'avait pas vu de la matinée en cette heure matinale, ils étaient l'Ultimate Ninja, l'Ultimate Paresseux et l'Ultimate Manipulatrice. Il croisa donc le chemin des autres et leur souria amicalement. Pendant qu'eux était déjà entrain de discuter à propos de Maraconda. Il les écouta sans dire un mot.



- J'ai pas envie de mourir ! Parce que si je meurs je peux plus faire de farces ! Et une vie où les farces n'existent pas, le rire aussi ne peut pas exister ! S'exclame le jeune homme aux cheveux blancs et aux yeux bleus clairs
- Je l'admets tu as raison pour une fois Arihito Kaname... Répond froidement la Rationnelle.
- Ce n'était pas une blague l'histoire des meurtres ? Évidemment je suis sûre et certaine que ce n'est qu'une blague ! Crie avec conviction l'Ultimate Fêtarde le sourire aux lèvres.
- Comment tu peux dire ça ? On va juste tous mourir ici... Intervint l'Ultimate Déprimé
- Dites pas des bêtises pareils ! Répondit Kenta en s'opposant à son avis reprenant ensuite la parole. Si on est là c'est pour montrer qu'on est l'espoir de l'humanité ! Ce que Maraconda nous a dit paraissait vrai. Bien que je n'ai pas envie de le croire ! S'exclame-t-il
- As-tu vu Hiro ? Demande l'enquêtrice. Vu ta tête c'est un non...
- Hiro ? Qui est-ce ?
- C'est l'Ultimate Boxer... Hiro Kaito... Lui répondit-elle calmement. Il a des cheveux verts, l'½il gauche jaune et l'½il droit vert... Si tu le croise évite le, le plus possible... Il peut facilement te mettre hors-service...
- Ah je vois, ce n'est pas un rigolo ce Hiro Kaito. Est-ce que vous savez où se cache Sunao par hasard ?
- Dans sa chambre, elle t'y attend...



Kenta s'en alla du salon, marchant jusqu'à la chambre de Sunao Itsuwari. Il toqua 3 petits coups à la porte attendant sa réponse. La verte aux yeux rouges lui ouvrit et ferma la porte derrière elle après qu'il soit entré.



- Salut Sunao ! Est-ce que... Il fut interrompu par Sunao
- J'ai besoin de toi... J'ai besoin de ton aide... Tu es le seul en qui je puisse avoir confiance... Répliqua-t-elle durement en étant mal à l'aise.
- De quoi tu as besoin !?
- C'est Kaito, il n'arrête pas de me harceler... J'ai besoin de toi pour l'éloigner. Apparemment il est fou de Misuzu. Tu pourrais faire ça pour moi ? Les mettre ensemble...
- Je peux si c'est que ça ! À vrai dire je me demandais quelque chose et j'espère que...
- Je t'écoute.
- Est-ce que tu aimes quelqu'un ?
- Oui. Dit-elle en lui souriant, se cachant le visage avec ses mains puis les enlevant.
- D'accord, à plus Sunao !
- Bonne chance Kenta... Murmura-t-elle doucement



Kenta courut jusqu'à la salle de sport et il s'arrêta d'un coup en voyant la fille aux cheveux violets lui bloquer le passage. Celle-ci blottit sa poitrine contre lui en la dévoilant de plus en plus. Alors que Kenta avait les mains posaient sur sa poitrine, un grand garçon de 17 ans aux cheveux verts avec l'½il gauche de couleur jaune et l'½il droit de couleur verte. Hiro s'avança à pas d'ours jusqu'à Kenta, le prit par le col, le mettant en l'air, le regardant avec un regard effrayant. Kenta avait à peine eut le temps d'appuyer sur la poitrine avant qu'Hiro n'arrive lui faire ceci.



- Toi l'insecte, tu touches pas à ma meuf... Je te revois encore une fois la toucher et tu meurs ok ? Ça rentre dans ta tête de con le mioche !? Demanda Hiro énervé par cet acte pervers venant de Kenta
- Oui oui ! Je la toucherais plus jamais ! Crie-t-il complètement effrayé par ce personnage.
- Bien.
- C'était mon Kenta à moi ! S'exclame la perverse sur le point de pleurer
- Tu m'as déjà moi Misuzu, tu ne veux quand même pas d'un minable comme lui qui ne te mérite pas.
- C'est vrai Hiro ! Merci de comprendre ça, et plus jamais je le laisserai me tripoter ! Crie-t-elle de sorte qu'ils ne soient qu'eux trois à l'entendre.



Hiro relâcha très vite Kenta le jetant dans les escaliers. Kenta tombait des escaliers et se retrouva dans les bras de Maraconda qui le relâcha aussitôt que possible. Le panda lui parla avec sa voix unique dans son poisson micro que tout le monde pouvait entendre.



- Une nouvelle règle a été ajouté dans votre PDA !
- Qu'est-ce que ça signifie...
- Va sur ton PDA Kenta-kun et tu comprendras... Répondit simplement le panda avec le poisson micro dans les mains.



Le bruns aux yeux violets alluma son PDA lisant la nouvelle règle soit la huitième règle à respecter.



« Règle nº8 : Si au bout de trois jours en comptant le départ et que vous n'avez pas commis de meurtre. Un vote en tribunal de classe décidera de qui mourrera »
- Arrête ça Maraconda ! Tout ça ne rime à rien ! S'interpose-t-il devant lui
- Nouvelles règles en plus pour prouver à cet imbécile de Kenta que je ne blague pas...
« Règle nº9 : Si lors d'un tribunal de classe obligatoire vous ne votez pas, alors tout le monde meurt. Bien sûr seulement une personne peut mourir durant ces votes. Et que si une seule personne vote vous êtes tous sauvés sauf l'heureux(se) élu(e) Choisissez bien qui tuez ! »
- Ce n'est pas drôle Maraconda ! Crie le jeune garçon brun
- C'est mon école je décide des règles. D'ailleurs si tu ne les respectes pas, alors tu seras puni comme les meurtriers. Le poisson de cette histoire ne va pas koalesquer.
- Comment ça pas attendre. Pourquoi du parle du piment de cette histoire qui ne vas pas attendre ?
- Oh ! Tu connais la signification du mot "poisson" par Maraconda. Mais connais tu la signification du mot "Pandérire" ?
- Ça signifie "Mourir"
- Tu as grandi depuis...



Maraconda le panda disparut de la vue de Kenta dans un nuage de fumée qu'il avait envoyé depuis sa fourrure d'ours, fourrure d'ours blanc et noir. Kenta quant à lui passa la journée entière avec Sunao, il l'aimait de plus en plus. Le soir il avait dormi dans la chambre de la belle jeune fille, ils étaient blottit l'un contre l'autre puis le lendemain matin à 8 heures Maraconda de sa voix enjoué fit une annonce avec son micro depuis un endroit inconnu laissant tout le monde l'entendre



- Un corps a été trouvé ! Enfin un peu de poisson dans cette histoire qui commençait à me koalesquer.
- Un mort !? C'est pas possible... Répliqua la fille en étant énormément triste, ça se voyait sur son visage.
- Je ne peux pas le croire, un mort aujourd'hui... Je ne veux pas le croire...
- Et pourtant si ! Tu ne trouves pas ça koalesquant !? Ça manquait tellement de poissons ! Dit le panda se moquant de Kenta en riant. Koalahaha !



Ils sortirent rapidement de la chambre, rejoignant les autres dans une chambre, une chambre de garçon. Le corps était écroulé au sol en forme de K, les bras tendus en avant de chaques côtés, les jambes croisées, le corps couvert de sang. À peine vit-il le visage de la personne, Kenta était désespéré, c'était l'une des personnes qui l'aimait le moins mais, un mort rentrant dans son esprit.



- Luffy Amako, l'Ultimate Déprimé... est mort... Parle-t-il la langue sèche.
- C'est super ! Au moins on aura pas à entendre un type désespéré se plaindre toute la journée ! Enfin je dis ça mais je comprends parfaitement que d'autres pensent que c'est un mort et que ça aurait pas dû arriver. Dit-la Têtue en regardant le corps.
- C'est mon devoir en tant qu'Ultimate Enquêtrice de résoudre ce mystère...

Via Skyrock Android

Tags : DanganRonpa♥

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.132.10) if someone makes a complaint.

Report abuse